Bienvenue sur le site de la Société Historique et Archéologique du Maine

 Découvrez :

qui nous sommes,

ce que nous faisons,

comment nous consulter et nous rejoindre.

 

L’Agenda

Nous aurons le plaisir de vous retrouver lors des prochains événements :

(Dans le respect des règles sanitaires en vigueur liées à la COVID)

 

  • Conférences Printemps 2022

 

Jeudi 19 mai à 18 h, au Musée Jean-Claude Boulard-Carré Plantagenêt

Présentation du volume des actes du colloque sur les Plantagenêt et le Maine par Vincent CORRIOL, Ghislain BAURY, enseignants-chercheurs à l’Université du Mans et Laurent MAILLET, chercheur associé au laboratoire TEMOS (Temps, Mondes, Sociétés, UMR-CNRS 9016).

 

  • Excursion Jeudi 2 juin 2022 : PROGRAMME :

    Aux portes de la Bretagne et du Maine : le pays de Vitré.

  • 7 h 45 – Départ du Mans du parking Quai Louis Blanc

    10 h à 12 h – Visite du Château du Rocher Portail à Saint-Brice-en-Coglès

                Ce château du XVII  ͤsiècle, l’une des plus belles demeures de Bretagne vous invite dans douze de ses pièces au mobilier préservé, sa chapelle, sa galerie, ses écuries, mais aussi dans les espaces domestiques du XIX  ͤsiècle que, fait unique en France, il a su étonnamment conserver.

    12h 15 à 14 h 15 – Déjeuner au Restaurant le Lion d’Or à Saint-Brice

    15 h à 15h 30 – Visite de la collégiale à Champeaux

                Edifiée aux XV  ͤ et XVI  ͤ siècles, à vocation funéraire de l’illustre famille bretonne d’Espinay, la collégiale Sainte Marie Madeleine vous étonnera par son exceptionnel mobilier Renaissance et ses vitraux

    16 h à 17 h 45 – Visite du château des Rochers (Mme de Sévigné)

                Le château des Sévigné, demeure médiévale des années 1480 est aussi musée à la dévotion de la marquise épistolière. À la vue de son écritoire, dans son intimité domestique, vous souhaiterez écrire à votre fille.

    18 h – Trajet Vitré au Mans (arrivée à 20 h)

 

Les Brèves

Jeudi 5 mai 2022

Une cinquantaine de participants étaient présents pour assister à la conférence de :

Bénédicte BOYRIE-FÉNIÉ, Docteur en Géographie historique et spécialiste en toponymie (Prix du Marquis de La Garde pour ses travaux dans le domaine de la toponymie occitane)

L'apport de la toponymie à la connaissance d'un territoire

  La toponymie étudie le sens des noms que nous prononçons tous les jours et qui émaillent cartes et cadastres. Cette discipline se trouve à l'interface de trois domaines : la linguistique, l'histoire et la géographie. Cette conférence propose une brève présentation de la discipline et de ses enjeux, puis présentera un résumé de l'histoire linguistique de la France avant de révéler, à la lumière de nombreux exemples pris dans le domaine d'oc et dans le domaine d'oïl, pourquoi la toponymie, entendue dans le cadre d'une étude pluridisciplinaire, participe largement à la connaissance intime d'un territoire. Du pays de Cenomanes à celui des Aturenses, de La Couture du Mans à Couture dans les Landes, de la Lande du Frêne au Richet gascon, du Petit Aunay à La Vernèda et de La Roudière à l'arrodèr occitan, nous verrons ce que nos langues, loin d'être étrangères, doivent à Rome.

  •  

Samedi 2 avril  2022

Plus d'une cinquantaine de personnes ont participé à l'Assemblée Générale suivie de la passionnante conférence de Flavie Leroux,

Docteur en Histoire et Civilisations (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), chargée de recherche au Centre de Recherche du château de Versailles,

« Donner un rang proportionné à notre estime » :

Maîtresses et bâtards, de Henri IV à Louis XIV

 Cette conférence a présenté les principaux résultats d'une thèse de doctorat soutenue en 2017 et publiée en 2020 sous le titre "Les maîtresses du roi, de Henri IV à Louis XIV" (éd. Champ Vallon). En mobilisant des sources largement inédites, il s'agit de comprendre comment la faveur au féminin s'articule à l'élévation sociale, en lien avec la dimension familiale qu'elle implique. Quels liens le roi entretient-il avec ses maîtresses et ses bâtards et quelle place est accordée à cette « famille parallèle » ? Pour répondre à ces questions, nous avons découvert le parcours de plusieurs d'entre eux, notamment celui de Louise de La Vallière et de ses enfants Mademoiselle de Blois et le comte de Vermandois, dont certaines possessions se situaient dans le Maine (Sillé-le-Guillaume).

Conférence du 10 mars 2022

Adrien CHAMPROUX, Doctorant en Histoire contemporaine à Sorbonne-Université, enseignant-chercheur à l’Institut Catholique de Rennes.

Les ligues dans la Sarthe pendant l’entre-deux-guerres

    André Siegfried (1875-1959) qualifie la Sarthe dans Tableau Politique de la France de l’Ouest de département qui finit par « perdre le tranchant d’une personnalité politique quelconque ». Au rebours de cette citation, cette conférence vise à étudier l’évolution de l’entre-deux-guerres en Sarthe à travers les transformations sociales, économiques et des mouvements de droite nationale et nationaliste. Les colères et les frustrations des Sarthois s’exacerbent tout au long des années trente, créant une peur d’un retour à un régime autoritaire dans les institutions républicaines, syndicales et l’Église. Ce sentiment de peur scelle une union républicaine qui empêche à travers le report des élections législatives de 1940 l’émergence d’un nouvel ordre politique sarthois.

 

Conférence du 9 décembre 2021

1392, la folie de Charles VI dans la forêt du Mans, par Emmanuel Johans,   maître de conférences en Histoire médiévale (Le Mans Université)

Avec le plus vif intérêt et la grande attention que suscitait le talent du conférencier, une trentaine de sociétaires ont suivi à la Bibliothèque universitaire du Mans la conférence «1392, la folie de Charles VI dans la forêt du Mans » organisée par la Société Historique et Archéologique du Maine et l’Association des Etudiants en Histoire.

Si la relation des faits puise inévitablement aux chroniques, notamment celles de Froissart, Emmanuel Johans a éclairé leur enchainement des causes et conséquences.

 La démence a changé le cours d’un long règne de 42 années. Préparé à son métier de roi par son sage père Charles V, le jeune prince aborde la treizième année de son règne lorsque la folie en fait un handicapé du pouvoir, dès lors exposé aux ambitions des princes, ses oncles Berry et Bourgogne et le frère Orléans, au désarroi de son entourage face au handicap de la personne sacrée du Roi, dans un contexte de guerre longue et désastreuse avec l’anglais et de dissensions internes.

 

Assemblée Générale du 27 novembre 2021

A l’issue de l’Assemblée générale du 27 novembre 2021, les cinquante Sociétaires présents ont apprécié la conférence de Martine Taroni et de Benoît Hubert, docteurs en Histoire moderne sur L’identité du Haut-Maine .

A partir de leur ouvrage intitulé « 1481-1789, du Haut-Maine à la Sarthe, Archéologie d’une Identité Provinciale », les auteurs nous ont présenté leur démarche sur les identités régionales dont le passé lointain éclaire le présent.

L’accent a été mis sur les marqueurs identitaires que sont le paysage, le bâti, la famille, la religion, la justice. La singularité de l’Ouest et plus particulièrement du Maine repose sur la coutume égalitaire que l’on retrouve dans toutes les couches de la société.

Une conférence qui a donné envie d’en savoir plus en lisant cet ouvrage publié aux Editions La Reinette.